immobilier_2019

Nouvelle année, nouvelles mesures ! Et l’immobilier n’est naturellement pas en reste. Voici quelques mesures à retenir si vous envisagez d’investir dans l’immobilier en 2019.

Le prélèvement à la source

Cela ne vous aura pas échappé : le prélèvement à la source est entré en vigueur et concerne l’ensemble des revenus.

Cependant, pour les revenus fonciers, le mode d’imposition change peu. Le propriétaire bailleur paie directement ses impôts au fisc, par acomptes mensuels ou trimestriels, sur la base de sa dernière déclaration.

Le bail mobilité

Consacré uniquement aux locations meublées, le bail mobilité permet de signer des baux courts, entre 3 et 10 mois. En tant que bailleur, vous ne pouvez demander de garanties. Toutefois, votre locataire peut bénéficier de la garantie gratuite Visale qui vous protègera en cas de loyers impayés.

Encadrement des loyers : le grand retour

Si vous envisagez un investissement locatif à Paris, sachez que la ville a adopté, à nouveau, l’encadrement des loyers. Vous devrez donc respecter les loyers de référence selon l’emplacement de votre bien et ses caractéristiques.

La loi Pinel uniquement en zones A, Abis et B1

En 2019, seules les zones tendues permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt dans le cadre de la loi Pinel.

Les propriétaires pouvant en bénéficier dans les zones B2 et C sont ceux qui ont signé l’avant-contrat en 2018 et qui signeront l’acte authentique chez le notaire avant le 15 mars 2019.

Le Denormandie ancien

Cet avantage fiscal assez similaire au Pinel en termes de réduction d’impôt s’adresse aux propriétaires désireux de réaliser des travaux de rénovation à hauteur de 25% du prix de l’opération.

Il faut que le logement soit un bien dégradé, qu’il ne réponde pas aux critères de décence et qu’il se trouve dans l’une des 222 communes du Plan Action Cœur de Ville.

Plus de contrôles dans la location touristique

Vous louez votre bien sur Airbnb ? Sachez qu’en 2019, les contrôles seront plus sévères. Déclarations obligatoires, transmission des décomptes des nuitées de location, mieux vaut se conformer aux règles pour éviter des amendes pouvant atteindre 50 000 euros.

Vous savez à présent tout sur les nouveautés de 2019 en matière d’immobilier ! Si vous souhaitez investir cette année, découvrez nos solutions 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici