Fintech Grisbee

Vous entendez sans doute régulièrement le nom de « Fintech ». Les Echos mentionnent quotidiennement ces startups de la finance qui chatouillent les banques et bouleversent la manière de gérer son argent.

Pour autant, peu de Français connaissent l’ensemble des services que proposent les Fintechs.

Le terme Fintech vient d’une fusion entre « Finance » et « Technologie ». L’objectif des Fintechs est ainsi de profiter des possibilités offertes par les nouvelles technologies pour rendre la gestion de ses finances plus simple, plus accessible… et moins chère !

Avec les Fintechs, le monde de la finance vit une véritable révolution : les usages sont bouleversés et de nouveaux métiers apparaissent… pour le plus grand bien des clients. Découvrez comment vous passer de votre banque grâce aux différentes Fintechs françaises !

Des conseils financiers et des placements de qualité (enfin) accessibles à tous

Il est loin le temps où l’on plaçait son argent dans sa banque les yeux fermés en faisant confiance à son conseiller. Aujourd’hui, le (mauvais) conseiller bancaire est devenu une des principales causes de changement de banque citées par les Français !

Des Fintechs à l’image de Grisbee apportent des solutions innovantes pour permettre aux Français de bénéficier d’un véritable coach financier de qualité. Grisbee est un outil en ligne qui permet de suivre pas à pas l’évolution de ses finances et de son patrimoine, de faire en quelques clics un diagnostic de ses impôts ou de sa retraite, de bénéficier de conseils personnalisés et d’accéder aux meilleurs placements du marché. De véritables conseillers en gestion de patrimoine qualifiés accompagnent également les utilisateurs pour leur permettre d’améliorer leur situation.

D’autres Fintechs, sous le nom de « robo-advisors », proposent des placements automatisés sur des assurances-vie ou des PEA, pilotés par des algorithmes, à l’image de Yomoni ou de Wesave. Enfin, Linxo et Bankin’ sont deux applications qui permettent de piloter ses comptes de manière optimisée et ainsi d’éviter de désagréables découverts.

Paiements et transferts d’argent : dites adieu à votre carte bleue

Les Fintechs qui interviennent dans l’univers du paiement et du transfert d’argent ne sont pas toutes récentes. En la matière, impossible de ne pas évoquer Paypal, fondé en 1998.

Mais cette plateforme est aujourd’hui loin d’être seule sur le marché du transfert d’argent, et notamment sur le marché du remboursement « social » qui, lui aussi, répond à de nouveaux comportements.

Pumpkin permet ainsi, à une époque où les espèces disparaissent peu à peu, d’effectuer simplement des remboursements à ses proches. Il suffit de télécharger l’application, de lier son compte à sa carte bancaire et de synchroniser les numéros de téléphone de ses proches pour transférer ensuite de l’argent. Lydia est une autre Fintech qui offre les mêmes fonctionnalités que Pumpkin, à ceci près qu’il n’est pas obligatoire d’installer l’application pour recevoir de l’argent. De plus, lorsqu’un commerçant dispose de l’application, il est possible de l’utiliser pour régler ses achats.

Néobanques : de nouvelles banques 100% mobile

Ces banques digitales viennent révolutionner l’univers bancaire. Contrairement aux banques en ligne (Boursorama, Fortuneo, ING Direct…), les néobanques sont accessibles uniquement sur smartphones via une application qui permet de gérer ses comptes et ses paiements simplement.

Citons parmi ces Fintechs N26, une néobanque fondée en 2015. Elle s’est totalement adaptée à cette nouvelle ère digitale dans laquelle le smartphone est roi et permet d’ouvrir un compte en quelques minutes.

Intuitive et complète avec une gestion des comptes en temps réel, N26 a d’ailleurs inspiré Orange pour la création de sa banque mobile Orange Bank.

Crowfunding et Crowdlending : le financement qui concurrence le crédit bancaire

Terminons ce petit tour d’horizon des Fintechs par le crowdfunding ou financement participatif, dont l’objectif est de permettre à des particuliers (ou des investisseurs institutionnels) de financer le développement d’entreprises ou de projets.

Largement popularisé par Mymajorcompany et le lancement du chanteur Grégoire (« Toi plus moi »), le crowdfunding est aujourd’hui devenu un axe incontournable pour la création ou le développement des entreprises.

Deux raisons peuvent expliquer un tel succès : le concept est simple pour les porteurs de projets et les internautes et il permet d’obtenir des fonds sans passer par des banques souvent trop frileuses. Parmi les plateformes les plus connues, on retrouve KissKissBankBank ou encore Ulule.

Le crowdlending, quant à lui, est un financement participatif par le prêt. Une fois encore, l’idée est de court-circuiter les banques en donnant la possibilité à des particuliers de prêter de l’argent à des entreprises. Mais la différence majeure réside dans le fait qu’il s’agit bel et bien d’un prêt et que celui-ci doit être remboursé, avec un taux d’intérêt de l’ordre de 6-8%. Investissement prometteur (mais risqué) pour les particuliers, le crowdlending, proposé notamment par Lendix, Unilend, Credit.fr ou encore Bolden, séduit de nombreux épargnants en France.

Vous l’aurez compris, la Fintech vous offre un accès plus simple et plus efficace à la finance grâce à l’intervention de la technologie. En choisissant différents acteurs pour chacun de vos besoins, vous pourrez bénéficier de services de qualité capables d’améliorer votre quotidien !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici